Grincement des dents

Le bruxisme, une parafonction mandibulaire

Le bruxisme est un trouble de la mâchoire qui se caractérise par un grincement ou un serrement des dents involontaire. Il s’agit d’une parafonction mandibulaire, étant donné qu’il s’agit d’un mouvement qui s’effectue sans remplir de fonction masticatoire, de déglutition ou d’élocution. Ces grincements, en plus d’être désagréables pour le bruxeur, peuvent occasionner des douleurs musculaires et endommager les dents.

On désigne généralement l’individu qui en est atteint par le terme « bruxeur ».

Des dents qui grincent et se serrent

Il existe deux catégories de bruxisme : le bruxisme dynamique et le bruxisme statique.

Lorsqu’un individu grince des dents, ses dents se frottent dans un mouvement latéral ou d’avant en arrière, et produit ainsi un son désagréable. Le grincement des dents est donc qualifié de bruxisme dynamique, au contraire du serrement de dents.

En effet, le serrement se caractérise plutôt par une pression verticale, mais sans mouvements latéraux : c’est pourquoi on parle de bruxisme statique. Il n’émet pas de son, mais peut engendrer tout autant de conséquences, notamment des douleurs musculaires et des maux de tête.

Le bruxisme est un trouble de la mâchoire : les frottements ou serrements entre les dents ne devraient pas survenir lorsqu’on ne mange pas. S’ils surviennent alors qu’ils ne remplissent aucune fonction masticatoire, c’est là qu’on parle de bruxisme.

Si vous soupçonnez qu’un de vos proches ou que vous-même souffrez de bruxisme, parlez-en avec un membre de notre équipe qui saura vous aiguiller et vous proposer des solutions pour réduire ou arrêter le grincement, qui peut avoir des conséquences sur votre santé dentaire. Un dentiste sera aussi en mesure d’inspecter vos dents et de prévenir les dommages.

La plaque occlusale : une solution préventive au grincement des dents.

La plaque occlusale, aussi connue sous le nom de plaque articulaire, est une gouttière de plastique transparente qui recouvre les dents supérieures, les dents inférieures ou les deux dépendamment de la physionomie du bruxeur. Il s’agit de l’appareil le plus souvent utilisé pour protéger les dents de l’usure causée par le grincement et le serrement de dents, ainsi que pour absorber les forces impliquées.

Ainsi, les conséquences du grincement de dents sont grandement réduites. Les dents ne s’abîment pas, et donc ne développent pas de sensibilité. L’impact sur les mâchoires est aussi minimisé, évitant au patient des douleurs musculaires et des spasmes. La plaque est le plus souvent utilisée de nuit, le bruxisme se manifestant surtout à ce moment.

Qui en est atteint?

Bien que le bruxisme puisse devenir un trouble chronique, nombreux sont ceux qui en souffriront à un certain moment de leur vie; il peut s’agir d’un trouble passager. Légèrement plus fréquent chez l’enfant (14%), il touche également les adultes et les personnes âgées (11%) de façon régulière; il n’y a aucune distinction entre les hommes et les femmes, qui sont également concernés.

Des études ont cependant montré que le bruxisme a tendance à diminuer avec l’âge. On répertorierait le plus de cas dans le groupe des 20-50 ans.

Le bruxisme et ses conséquences

Le bruxisme, qui a plus souvent lieu la nuit, est le plus souvent considéré comme une maladie du sommeil. D’autres troubles peuvent d’ailleurs accompagner le bruxisme la nuit, entre autres le ronflement et même l’apnée du sommeil, c’est-à-dire des troubles respiratoires.

Il pourrait même, selon certains chercheurs, être à l’origine de problèmes de concentration et de problèmes d’apprentissage, notamment chez les jeunes.

Le bruxisme tend à engendrer une crispation des muscles masticateurs, entraînant ainsi des douleurs musculaires, mais aussi, parfois, un cercle vicieux. En effet, chez les bruxeurs chroniques, cette crispation accrue peut engendrer une augmentation du serrement ou du grincement, qui entraîneront à leur tour encore plus de crispation. Il peut donc être difficile de se sortir de ce cercle, mais votre dentiste saura vous conseiller sur les mesures à prendre pour en amoindrir les conséquences.

Une maladie nocturne, mais aussi diurne

Si la majorité des chercheurs considèrent le bruxisme comme une maladie nocturne, c’est notamment parce qu’il a le plus souvent lieu à ce moment, soit dans 80% des cas. Le 20% restant est constitué de bruxeurs diurnes, c’est-à-dire de gens qui bruxent le jour.

Le traitement est difficile pour les bruxeurs nocturnes, puisque le mouvement se produit durant leur sommeil. Les phases de sommeil léger sont les principaux moments où le bruxisme a lieu, les mouvements corporels étant plus fréquents durant ces périodes.

Le mouvement est donc totalement involontaire, et donc impossible à contrôler, d’autant plus que le bruit et la pression ne réveillent généralement pas le bruxeur. Par le fait même, la pression est plus forte chez ces bruxeurs inconscients, et peut engendrer davantage de conséquences.

Du côté des bruxeurs diurnes, ils peuvent plus facilement traiter le problème, étant dans un état d’éveil : ils en sont conscients et peuvent ressentir le serrement ou le grincement des dents. En étant amenés à en identifier les causes et à conscientiser le geste, ils seront à même de le contrôler et d’en éviter les conséquences.

Les causes du grincement des dents : il existe de multiples causes au grincement ou au serrement de dents; elles font d’ailleurs encore aujourd’hui l’objet de plusieurs études. Les chercheurs ne les ont pas encore toutes identifiées, mais certaines d’entre elles sont maintenant reconnues et acceptées par les professionnels de la santé bucco-dentaire.

Le stress, l’anxiété, l’hyperactivité et la compétitivité sont souvent reliés au grincement des dents

La cause la plus fréquente semble être les problèmes psychosociaux, qui sont vécus durant le jour qui se manifestent par le stress, l’anxiété, la compétitivité ou encore l’hyperactivité.

Pourquoi des problèmes qui surviennent pendant l’éveil peuvent-ils avoir un impact sur un comportement nocturne? Tout simplement parce que les bruxeurs nocturnes géreraient mal leur stress ou le niveau de stress ressenti serait plus élevé que la moyenne durant le jour.

Il n’est pas si étonnant qu’un grincement ou un serrement de dents puisse survenir involontairement durant le sommeil lorsqu’un individu gère mal son stress, car une des manifestations du stress ressenti durant l’éveil est justement un serrement de dents! En effet, ces mouvements peuvent survenir lorsque la mâchoire inférieure reste tendue au lieu de relaxer durant la nuit tandis que la personne dort.

Une population particulièrement affectée par le bruxisme est d’ailleurs les étudiants au moment des examens étant donné leur niveau de stress plus élevé que la normale.

Enfin, si votre bruxisme survient périodiquement ou temporairement, nos dentistes pourront vous proposer le port d’une plaque occlusale, qui pourra réduire l’impact du grincement sur vos dents et sur vos muscles. Nos professionnels prendront le temps de discuter avec vous des problèmes sous-jacents au bruxisme. Si le problème provient d’une mauvaise occlusion, nous serons à même de vous proposer un plan de traitement.

Scroll to Top