Traitements des gencives

La gencive : un tissu important

La gencive est une composante essentielle de la bouche : en enserrant les dents et en couvrant les structures osseuses (l’os alvéolaire), elle assure à la fois un rôle de protection et de maintien.

Plus précisément, c’est la gencive attachée qui soutient les dents, en étant attachée à l’os alvéolaire; la gencive comprend aussi la muqueuse libre, soit la partie qui n’est pas attachée aux dents.

Lors d’un examen dentaire, une attention particulière est portée à vos gencives, qui sont essentielles au maintien de vos dents. Puisqu’elles sont particulièrement sensibles de nature, elles sont vulnérables et peuvent facilement développer différentes maladies et infections. En prenant rendez-vous avec votre dentiste, vous vous assurez de prévenir celles-ci à la source.

Voici quelques aspects qui caractérisent une gencive saine :

  • La couleur est rosée et ne présente ni rougeur ni enflure
  • Le volume et la fermeté sont adéquats et permettent de bien maintenir les dents; la gencive est complètement
    collée sur celles-ci;
  • La racine n’est pas apparente; la gencive joue son rôle de protection des parties internes de la dent;
  • L’absence de saignements lors de la routine d’hygiène bucco-dentaire (brosse à dents et soie dentaire).

Le parodonte

Le parodonte se compose de plusieurs tissus dont la fonction est de soutenir et de protéger la dent.

Il comprend notamment la gencive et ses différentes parties (18, 19, 20, 21), un tissu mou.

L’os alvéolaire (23) désigne pour sa part la structure osseuse recouverte par la gencive; c’est dans cette partie de la mâchoire que les dents s’enracinent.

Le cément (7), quant à lui, entoure la dentine dans la partie interne de la dent : c’est un tissu dur qui vise à protéger la racine.

Entre le cément et l’os alvéolaire, le ligament parodontal (22) est un tissu composé de fibres qui, lui aussi, entoure la racine.

Enfin, un ensemble de nerfs et de vaisseaux sanguins se situent près de la dent et font partie du parodonte.

Chacune des composantes du parodonte et essentielle au maintien et à la protection de la dentition. Ainsi, des inflammations, des maladies ou tout autre problème touchant les tissus parodontaux peuvent rendre les dents plus vulnérables. Celles-ci peuvent alors être exposées (notamment aux bactéries), perdre leur stabilité et elles risquent les infections. Ne pas prendre soin d’une affection du parodonte peut même mener à la chute des dents.

Une visite régulière chez votre dentiste permet de détecter les problèmes de santé du parodonte. Il est donc possible, grâce à un examen complet, de prévenir les dommages qui peuvent avoir lieu lorsque votre parodonte commence à présenter un ou des problèmes.

Maladies gingivales

Les gencives étant un tissu mou particulièrement sensible, les maladies gingivales sont courantes : selon L’Association dentaire canadienne, il s’agit du principal problème dentaire rencontré par la population. Souvent bénignes au départ, ces maladies sont toutefois faciles à soigner et à guérir : il est donc important de les détecter dès leur survenue. Cependant, lorsqu’aucun soin n’est apporté à la santé gingivale, ces maladies peuvent se développer et devenir plus graves, souvent même sans aucune douleur au départ. Une absence de traitement peut donc mener à des conséquences fâcheuses, les maladies pouvant s’étendre à tout le parodonte.

La détection rapide des maladies et l’apport de soins immédiats vous éviteront souvent des procédures plus complexes et plus coûteuses. Il est même possible de traiter l’apparition d’une maladie ou d’une infection avant que vous ne ressentiez de symptômes, vous épargnant l’inconfort et les douleurs qui pourraient autrement être vécus.

Cependant, lorsque la maladie est plus avancée, vous risquez des conséquences beaucoup plus graves. Des problèmes chroniques, des douleurs importantes et des difficultés masticatoires en font partie. À un stade encore plus avancé, elle peut même entraîner la perte de dents.

Facteurs de risque

Tout le monde doit faire attention à sa santé gingivale, mais certaines personnes sont davantage prédisposées à développer des maladies parodontales. Ces facteurs peuvent dépendre de votre hygiène dentaire et de vos habitudes, mais aussi de facteurs naturels et biologiques sur lesquels vous n’avez pas le contrôle. Votre dentiste pourra vous informer sur vos prédispositions et vous donner des conseils pour éviter le développement d’une maladie parodontale. Voici une liste des facteurs les plus importants :

  • De mauvaises habitudes d’hygiène dentaire
  • La consommation de tabac
  • Un système immunitaire affaibli, que ce soit par le stress ou par une maladie (VIH ou leucémie, par exemple)
  • Un diabète inadéquatement contrôlé
  • La grossesse ou la ménopause, en raison de changements hormonaux
  • La prise de médicaments aux effets secondaires néfastes sur les gencives

Comment les maladies gingivales se développent-elles?

La bouche contient naturellement un très grand nombre de bactéries. Or, lorsque vous ingérez des aliments, ces bactéries produisent des acides, qui se mêlent aux autres particules présentes dans la bouche ainsi qu’aux protéines présentes dans la salive. Ce mélange produit ainsi une substance visqueuse, nommée biofilm, qui se présente sous forme d’une fine pellicule se collant sur les parois dentaires. Le biofilm est normal et n’est pas dangereux, mais il doit être enlevé le plus rapidement possible. La meilleure façon de retirer cette couche est de se brosser les dents après chaque repas.

Si ce biofilm n’est pas enlevé rapidement par un brossage dentaire adéquat, il devient de la plaque dentaire. À ce stade, il est encore possible de déloger les débris grâce à de bons nettoyages et à l’utilisation de la soie dentaire. Notez que le brossage des dents permet de déloger une grande partie de la plaque, mais environ le tiers de celle-ci n’est accessible que grâce à la soie dentaire. Votre dentiste vous le répétera sans doute, mais la soie dentaire est essentielle pour une bonne santé buccale.

Cependant, si vous n’éliminez pas la plaque au quotidien, elle se minéralisera et se transformera en tartre. Il est à noter que le tartre ne peut pas être enlevé par un brossage des dents ni par la soie dentaire; seul un détartrage professionnel peut le déloger.

La plaque dentaire et le tartre sont responsables de la carie dentaire et des problèmes gingivaux. En effet, les bactéries se multiplient très rapidement sur la plaque et le tartre, qui sont essentiellement constitués de débris alimentaires.

Bien que le détartrage ne soit normalement pas douloureux, si des accumulations de tartres sous vos gencives entraînent des infections ou de la gingivite, cela pourrait être un moment plutôt désagréable à passer. Il est possible que vous ayez déjà vécu des expériences douloureuses liées au détartrage. Au Centre dentaire et d’implantologie Boucherville, n’ayez aucune crainte : nous ne laissons jamais nos patients vivre quelque douleur que ce soit. Si notre équipe juge que le traitement peut être difficile pour vous, des solutions analgésiques vous seront proposées afin que tout se passe sans douleur.

La gingivite

La gingivite est une inflammation des gencives : il s’agit d’une affection très connue car elle est très répandue. Cette inflammation se développe en raison d’une accumulation de plaque et de tartre qui n’ont pas été délogés.

Les adultes en sont souvent atteints, mais c’est aussi le cas chez les enfants et les adolescents. Tout le monde peut développer une gingivite à un moment dans sa vie; certaines personnes peuvent cependant y être davantage prédisposées que d’autres. Votre dentiste sera en mesure de vous indiquer si vous avez des prédispositions ou si vous êtes à risque.

Voici quelques symptômes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille quant à la présence d’une gingivite :

  • Un changement de couleur ou d’aspect des gencives : elles rougissent et deviennent lisses et brillantes;
  • Un gonflement des gencives;
  • Un saignement spontané ou lors du passage de la brosse à dents ou de la soie dentaire;
  • Une mauvaise haleine qui persiste, malgré une bonne hygiène dentaire.

La gingivite en soi est rarement grave : non seulement est-elle rarement douloureuse, mais elle n’affecte pas les structures dentaires et parodontales. Des douleurs peuvent parfois apparaître avec l’inflammation. Cependant, la gencive étant un tissu sensible du parodonte, il s’agit du premier stade de la maladie parodontale qui, elle, peut se développer et attaquer les structures dentaires.

La bonne nouvelle au sujet de la gingivite est qu’elle est facilement traitable et prévenue lorsque des améliorations sont apportées à l’hygiène bucco-dentaire. On peut ainsi dire que la gingivite est réversible et ne dégénère pas si elle est traitée tôt.

Si vous voyez apparaître des signes de gingivite, il est très important de continuer à vous brosser les dents convenablement et à passer la soie dentaire même en présence de saignements des gencives.

Les 3 types de gingivite

 Gingivite simple ou chronique : Cette gingivite se manifeste principalement sous forme d’enflure, de rougeur, de saignements et d’un aspect lisse de la gencive; elle est généralement indolore. C’est le type de gingivite qui apparaît lorsqu’il y a une accumulation de plaque et de tartre à cause de mauvaises habitudes d’hygiène dentaire. Il est donc facile de la prévenir en prenant soin de ses dents, tout simplement.

⦁ Gingivite ulcéro-nécrotique : Ce type de gingivite comprend les mêmes symptômes que le premier, auxquels s’ajoutent de la douleur et davantage de saignements. Ce sont plus généralement les personnes qui ont un système immunitaire affaibli qui en souffrent. Les bactéries sont plus agressives, et peuvent engendrer des conséquences telles qu’un espacement entre les dents et la gencive, en raison d’une destruction de cette dernière.

⦁ Gingivite hypertrophique (hyperplasique) : Cette gingivite se reconnaît généralement à l’enflure des gencives, qui est plus importante qu’avec les autres types de gingivite; cela peut s’avérer problématique lors du nettoyage. Il peut également y avoir un changement dans la composition de la gencive, qui devient plus fibreuse, dans le cas de la gingivite hyperplasique. Ce type de gingivite est davantage reliée aux effets secondaires de certaines médicamentations.

La parodontite : une affection plus grave

Lorsque la gingivite apparaît et n’est pas traitée, elle s’étend au parodonte, c’est-à-dire à l’ensemble des tissus qui soutiennent la dent. C’est alors que l’on parle de parodontite, un stade avancé de la maladie gingivale. Cette maladie est bien moins bénigne que la gingivite, car elle peut entraîner de lourdes conséquences. En effet, puisque le parodonte soutient la dent, la maladie parodontale peut, ultimement, mener à la chute de celles-ci.

Cela est dû au fait que la plaque et le tartre, qui ne sont pas délogées, atteignent les poches parodontales, qui entourent la dent. Ainsi, les bactéries s’attaqueront peu à peu à tous les tissus du parodonte, notamment le ligament et l’os alvéolaire dans lequel les dents sont maintenues.

Les premiers effets de la parodontite sont généralement un déchaussement des dents et une mobilité anormale de celles-ci. Par la suite, si aucun traitement n’est entamé, elles en viendront à tomber ou à devoir être enlevées. Encore une fois, il est possible qu’aucune douleur ne se présente, même à ce stade avancé : il faut donc demeurer vigilant.

La parodontite trouve plusieurs causes, notamment un grand nombre de bactéries présentes dans les poches parodontales, souvent lié à de mauvaises habitudes d’hygiène. La consommation de tabac est une autre habitude pouvant mener à la parodontite.

Il peut également s’agir de facteurs indépendants de la volonté du patient, comme la génétique, le diabète, ou encore des maladies qui affectent le système immunitaire, le corps étant alors incapable de combattre l’infection.

Après la gingivite, la parodontite

La gencive est l’un des tissus qui composent le parodonte; ainsi, lorsque la gingivite se développe, elle s’étend aux autres tissus parodontaux et devient une parodontite. La gingivite, bien souvent, n’engendre aucune douleur, ce qui signifie qu’elle peut évoluer sans même que le patient ne sache qu’il en est atteint.

La vigilance est donc de mise : inspectez régulièrement vos gencives, à l’affût de quelque changement de leur aspect et consultez rapidement votre dentiste si des signes inhabituels viennent à se manifester. Si la gingivite se traite et se prévient facilement, il vaut mieux ne pas attendre qu’elle se développe en parodontite, qui peut créer des dommages irréversibles. Tel que mentionné, la parodontite peut détruire les os alvéolaires et mener à une irrémédiable perte de dents.

Heureusement, ce ne sont pas toutes les gingivites qui se transforment en maladie parodontale plus sévère, mais tout signe de gingivite devrait tout de même être pris au sérieux.

Comment prévenir ces maladies?

Plusieurs habitudes saines et simples contribuent à prévenir l’apparition des maladies gingivales et parodontales :

  • Passer la soie dentaire : une fois par jour, au coucher de préférence, passez la soie dentaire avant de vous brosser les dents. Pour ce faire, enroulez la soie autour de vos majeurs pour un contrôle plus facile. La soie dentaire permet de déloger un grand nombre de débris que la brosse à dents ne peut atteindre; elle est donc essentielle.

Notez d’ailleurs que la soie dentaire devrait toujours être passée avant la brosse à dents : vous éviterez ainsi que des bactéries soient projetées sur les dents que vous venez de nettoyer.

  • Brossez vos dents : minimalement deux fois par jour, dont une fois au coucher, brossez vos dents afin de retirer les bactéries, débris de nourriture et la plaque dentaire qui s’est formée à la surface des dents. Idéalement, le brossage de dents devrait s’effectuer après chaque repas pour éviter la formation de plaque.

Note : si on apprend très jeune comment se brosser les dents, plusieurs adultes oublient ou négligent de le faire correctement. N’hésitez pas à demander conseil à votre dentiste.

  • Dentifrice : si vous êtes prédisposé à la gingivite ou aux maladies parodontales, des dentifrices antibactériens ou anti-gingivite sont spécialement conçus pour vous aider à prévenir ces problèmes. Votre dentiste saura vous aiguiller vers le dentifrice le mieux adapté à votre dentition. 

  • Cessez la cigarette : bien qu’il ne soit pas facile d’arrêter de fumer, le tabac a de nombreuses conséquences sur la santé bucco-dentaire et favorise l’apparition de maladies gingivales et parodontales. Pour conserver des dents en santé, le fumeur gagne beaucoup à arrêter la consommation de tabac.

Visitez régulièrement votre dentiste : En fonction de vos besoins et des problématiques particulières de votre dentition, votre dentiste saura vous recommander une fréquence optimale de visites. De façon générale, une visite par année est nécessaire; il se peut que vous ayez de visites moins espacées, par exemple aux six mois.

L’examen clinique réalisé à ce moment permet de déceler toute apparition de problème ou de maladie à un stade précoce. Les dents et les gencives sont inspectées avec soin; de même, les radiographies permettent au dentiste de détecter des affections qui ne seraient pas détectables à l’œil nu, afin de les traiter le plus rapidement possible.

Un nettoyage et un détartrage font aussi partie de ces visites primordiales, et l’équipe de professionnels de la santé pourront vous prodiguer des conseils personnalisés pour éviter le développement de maladies dentaires et gingivales. Les femmes enceintes doivent d’ailleurs faire réaliser un examen dentaire, idéalement durant le deuxième trimestre, pour s’assurer qu’il n’y ait pas de changement ou de souci de santé buccale.

La récession gingivale : Aussi appelée déchaussement dentaire, la récession gingivale se produit lorsque les gencives s’amincissent ou se rétractent; il y a alors une perte de gencives. La récession peut être légère, mais lorsqu’il manque une quantité importante de gencives, cela peut engendrer des conséquences plus graves. En effet, lorsque la gencive ne parvient plus à soutenir la dent, cette dernière peut tomber, n’ayant plus d’ancrage solide.

Il y a plusieurs causes possibles; souvent, un brossage de dents inadéquat ou trop agressif peut entraîner ce déchaussement. Cela peut aussi être un effet secondaire d’une maladie de gencive ou d’un traitement orthodontique. Lorsque la récession se produit, les dents paraissent de plus en plus longues, et cela peut aller jusqu’à avoir des racines dentaires apparentes, exposées à l’air et aux bactéries. Surveiller ses gencives et effectuer des visites régulières chez le dentiste sont de bonnes habitudes à prendre pour prévenir l’apparition et l’aggravation de problèmes comme la récession gingivale.

Scroll to Top